L'évolution des joysticks

Publié le par Gamerdome

article stick b

 

 

 



Cet article n’a pas pour but de recenser tous les joysticks existant, ce serait trop long et pas vraiment intéressant. Il a plutôt comme vocation de retracer les grandes évolutions et les standards incontournables, mais aussi les petites idées et les expérimentations qui nous ont permis d’interagir, de communiquer avec un autre monde que le notre : les jeux vidéo.
 
Les premiers "joysticks" sont apparu dans l’aviation en 1910 et servaient à manœuvrer mécaniquement les ailes et la queue de l’appareil. C’est en 1944 que le premier joystick électrique a été créé par les Allemands. Il a d’abord été utilisé dans les avions pour orienter des bombes sur des bateaux, puis depuis la terre pour guider des missiles radiocommandés sur des avions ennemis.
Fait historique : lors des premiers essais terrestre, le « Joystick Operator » dans son excitation due au décollage magnifique de la fusée, a perdu la commande du missile qui a fini par éclaté à une hauteur de 1500 mètres… Game Over.

premier joystick 
On le distingue sur la photo, il était énoooorme !

Que penser quand on sait que notre instrument de distraction était un outil de destruction ? Bref passons aux utilisations plus joyeuses.


1976 - RCA Studio 2.


RCA studio 2Si Les paddles convenaient parfaitement pour les jeux de tennis et consort, les possibilités d'interractions étaient trop limitées, les développeurs voulaient créer des jeux à la maniabilité plus évoluée que "gauche-droite, gauche-droite... ou "haut-bas..." selon le jeu. Une des premières consoles à tenter d'apporter plus de liberté fut la RCA Studio 2 en proposant un... clavier.

rca studio 2 
8 directions ! Un luxe à l'époque.

Elle ne possède ni joystick ni paddle, juste des boutons qui font office de touches directionnelles, la jouabilité n'est donc pas très agréable. Il sera quand-même repris par quelques consoles, mais en y ajoutant un joystick.



Août 1976 - Fairchild Channel F.


Channel FAttention : révolution ! Même s'il n'est pas dans sa forme habituelle, voici le premier joystick sur console (non, le premier n’était pas celui de l’Atari 2600). C'est une poignée qui se tient à une main, le stick se trouve au sommet et se termine par un triange bombé. Il s’oriente dans 8 sens différents, ce qui est une énorme évolution par rapport aux 2 directions du paddle habituel... dont il fait aussi office puisqu'il tourner sur lui-même, et oui, le premier joystick vidéo-ludique était un joystick/paddle ! De plus il pouvait s’enfoncer et même être tirer vers le haut pour palier au manque de bouton, un véritable concentré de technologie pour l’époque.

Fairchild Channel-F

Pour prouver sa supériorité en terme d'interaction, la console disposait du classique Pong, mais ici on pouvait diriger la raquette dans les huits directions du stick, et la pivoter avec le spinner pour donner de l'effet à la balle. Finalement, faire tout ça avec un seul et unique interface était assez compliqué, de même quand on devait manipuler le stick et le cliqué vers le bas pour tirer, où le lever pour réaliser une autre action.
Bien qu’étant le premier, sa forme inadaptée et sa complexité ne l’a pas aidé à percer.


1976 - Radofin Programmable Video System.

Radofin Programmable Video SystemPremière représentante d'une famille de 38 (!) consoles-clones basées sur la license du processeur 2650 de Signetics, elle est surtout la première console à proposer un stick analogique, 20 ans avant la Nintendo 64 ! Mais bien que son joystick était high-tech, les jeux étaient très archaïques, la console et donc son stick analogique furent vite oubliés.

radofin 


Septembre 1977 - Bally Astrocade.
 
AstrocadeSemblable à celui de la Channel F, il ressemble plus à la crosse d'un revolver, il y a même la gâchette qui sert de bouton d’action. Il possède également un stick 8 directions en son sommet qui en plus est rotatif, comme sur la Channel F, mais le bouton d’action sous l’index le rendait plus facile à manier.
 
Bally astrocade 

 

 
 
Octobre 1977 - Atari 2600.

La voilà, la star, avec ses deux contrôleurs principaux : le célèbre joystick et l’indispensable paddle, les deux normes de l’époque. Même si ce n’est pas Atari qui a inventé le joystick, il lui a donné ses lettres de noblesses, puisque c'est sur lui que tous les autres joysticks de l'époque se baseront.
(Voir dossier Les périphériques Atari pour plus d’informations).

joystick atari 2600 

 
 
Le règne des joysticks.

undefinedAtari ayant ouvert la brèche, des dizaines de joysticks de touts genres s’engouffrent dedans, que ce soit sur console ou sur PC. Cependant ils n’apportent rien de vraiment neuf si ce n’est des prises en mains aux formes et aux goûts de chacun.

joy stick Joystick 

Un des plus connu est le Competition Pro Joystick de Kempston (qui était compatible avec les ordinateurs Commodore, Sinclair, Amiga, Amstrad, MSX et Atari).

Pro Competition


Bien que ces joysticks classiques dominaient le marché, des modèles de contrôleurs plus originaux, voir expérimentaux, virent le jour.
 
 
 
1980 - Mattel Intellivision.

IntellivisionEn 1980 alors que toutes les consoles d’époque disposaient de paddles et de joysticks, Mattel Electronics décide que son Intellivision sera équipée d’un keypad à 12 boutons, mais surtout d’un « disque directionnel ».
C’était absolument novateur : on pouvait jouer avec le pouce, sans le soulever, juste en le glissant. Ca ne vous rappelle rien ? Oui, en 1983 la Famicom sortait et, avec elle, sa fameuse croix directionnelle. OK, ce n’était pas tout à fait la même chose mais quand même, l’idée était là.
De plus il détectait 16 directions, 2 fois plus que les joysticks conventionnels. Certains ont qualifié ce pad de révolutionnaire et l’adoraient vraiment mais apparemment le grand public le trouvait, bien que pas mauvais, peu familier et préférait le bon vieux stick.
Etait-il trop en avance sur son temps ?

joystick Intellivision
 
Il y a des boutons sur les tranches gauche et droite.
 
Les ingénieurs de chez Mattel voulaient créer un nouveau mode de contrôle et on tenté d’imposer leur vision des choses, mais devant le rejet du public ils ont fini par abdiquer et créer un stick à fixer sur le disque. Il était d'abord vendu séparément puis fourni directement avec la console, enfin, on peut voir sur le prototype de l’Intellivision 3 que la console disposait d’un stick d’origine.

Intellivision 2 Intellivision 3
Le joystick sur le keypad de l’Intellivision 2 et l'Intellivision 3 jamais sortie.

Preuve que le contrôleur à son importance, ici il a carrément influencé le succès de la console.
Pourtant aujourd’hui on peut constater que c’était une bonne idée, Nintendo aurait pu s'en inspiré pour sa croix directionnelle. Le public n’était-il pas prêt ?
 
Autre particularité du keypad : il était capable d’accueillir des « overlays » ; des petites cartes en plastique fournies avec les jeux qui se glissent sur le clavier. En plus d’aiguayer le joypad, elles servaient surtout à indiquer les commandes spécifiques du jeu. Par la suite d’autres contrôleurs ont été prévus pour accueillir des overlays, comme ceux de l’Arcadia 2001, la ColecoVision ou l’Atari 5200, mais ils étaient moins nombreux et moins réussis, plus austères. Ceux de l’intellivision sont superbes et font l’objet de collection très recherchée, il y a même eu des rééditions.

Intellivision overlays    Intellivision Astrosmash
On glissait l’overlay par en haut, et un petit ergot l'empêchait de bouger.
 
Exemples parmis les jeux les plus célèbres:

Intellivision overlays



1981 - Cosmic Hunter - Microvision.


MicrovisionSortie en janvier 1979 la Microvision de MB était la première console portable. Nue, elle disposait d’une molette mais aussi d’un écran sensitif pouvant reconnaître jusqu’à 12 positions. Chaque jeu venait avec une façade interchangeable qui comportait une disposition des touches différentes. Ce n’était pas vraiment des boutons, plutôt des lamelles en caoutchouc faisant contact avec l’écran et laissant passer la pression des doigts.

MB Microvision
En 1981, le jeu Cosmic Hunter venait avec une disposition des commandes assez… familière :
Une croix 4 directions. Elle est pleine pour pouvoir glisser le doigt et sous forme de losange afin ne pas devoir passer par le centre.

Microvision block buster      ecran tactile      cosmic hunter


Juin 1982 - Emerson Arcadia 2001.


ArcadiaSon contrôleur est très similaires à celui de la Mattel Intellivision : la forme, les boutons latéraux, un clavier à 12 touches, la présence d’overlays et le disque de contrôle… avec toutefois un trou au milieu permettant de visser un petit bâton le transformant en mini joystick.

Arcadia joystick

Arcadia joypad



Août 1982 - CBS ColecoVision.

Coleco VisionSon contrôleur est constitué d’un joystick mais il est si petit qu’il se manipule avec le pouce. Au sommet du stick il y a un petit disque plat, sa forme fait penser à un hybride entre le disque de contrôle de l’Intellivision et un stick analogique d’aujourd’hui.
Il est aussi muni de deux boutons latéraux et du désormais classique clavier à 10 chiffres plus l’étoile et le carré, pouvant accueillir des overlays.

Coleco Vision keypad colecovision 
Vous pouvez voir un Prototype .


1982 - Coleco Gemini.

Coleco GeminiQuand Atari a perdu le procès contre Coleco pour avoir fait un adaptateur permettant de jouer aux jeux de la 2600 sur la Coleco Vision, ce dernier en a profiter pour sortir carrément un clone de leur console. Appelé ironiquement la Gemini, son contrôleur aussi est une reprise : la combinaison des deux stars d’Atari : un joystick et un paddle, comme aujourd’hui on trouve une croix et un stick analogique sur le même joypad.

Coleco Dual Command 
La Dual Command de la Coleco Gemini.


1982 - Atari 5200.

Atari 5200Reprenant le clavier à 12 boutons comme sur l'intellivision et la Coleco Vision, il intègre aussi 4 boutons sur les tranches et, pour la première fois les fonctions "start", "pause" et "reset", ça peu paraître évident aujourd'hui mais à l'époque pouvoir mettre le jeu en pause était un luxe et un confort inédit.
Le stick est analogique… mais il n’y avait pas de dispositif de centrage : il fallait remettre le stick au milieu manuellement, cela rendait les jeux injouables et a rebuté tout ceux qui l’ont essayé, ce fut un échec.

Atari 5200 

Vous pouvez voir un Prototype .


1982 - MB Vectrex

VectrexLa Vectrex ressemble à une mini borne d'arcade avec son écran incorporé et surtout son imposant joystick avec ses quatre larges boutons semblables à ceux des bornes. Par contre le stick n'a pas de boule et est analogique, puisque mieux adapté aux graphismes en 3D vectoriel de la machine. En tout cas, il propose une prise en main bien différente de ce qu'il se faisait à l'époque sur console.

controller vectrex 



1982 - Atari Trak-Ball.

Fin des années 70, le Trackball bien que développé pour travailler sur ordinateur, tente de se faire une place dans le monde vidéoludique. Il fut utilisé pour la première fois en 1978 pour le jeu d'arcade « Football » d’Atari, puis dans des dizaines de jeux de sports, mais aussi dans quelques shoots classiques comme Centipede et Millipede ou d'autres dans lesquels on dirige un curseur comme Missile Command et Quantum. C'est pour les adaptations de ces jeux d'arcade sur consoles, que le premier trackball console apparu sur Atari 2600.





1983 - Soundic SD-200.

Aussi sortie sous le nom de Hanimex HMG-7900, elle est la preuve qu'au début des années 80 il y avait beaucoup de périphériques différents, les joueurs n'avaient que l'embarras du choix. Les développeurs soucieux de contenter un maximum de gens, ont combiné les trois moyens de contrôles : le joystick, le disque directionnel si on enlève le stick, et le paddle.

soundic hanimex 


1983 - Sega SG 1000

Connue également sous le nom de Mark 1, c'est la première console de Sega. Son joystick est tout ce qu'il y a de plus classique; base allongée pour une prise en main en pince avec deux boutons sur les côtés. Simple, il ne comporte pas de keypad.

Sega Mark joystick 



1983 - Atari 2800.

La 2800 sortie au Japon est en fait tout simplement la 2600 rebaptisée, elle fut aussi distribuée par Sears sous le nom de Video Arcade 2. Techniquement identique, l'unique élément qui la différencie réellement par rapport à la 2600 c'est son paddle... enfin son joystick... enfin son... en fait il s'agit d'un tout en un puisqu'il combine les deux contrôleurs de la 2600. Gain de place, gain d'argent, plus pratique, il permet donc de jouer à tous les types de jeux sans devoir changer de manette à chaque fois.

atari 2800 

Par contre, n'ayant pas eu la chance de le tester, je ne peux pas dire si le stick à tendance à tourner pendant que l'on l'actionne dans les 8 directions.


1984 - Atari 7800.


Atari 7800Les paddles et les joysticks classiques s’essoufflent mais, dans un ultime effort, unissent leurs forces pour fusionner et tenter une dernière attaque. Après l'échec de la 5200, Atari décide de dire au revoir au keypad et à l'analogique pour revenir à la simplicité. Comme pour la 2800, il combine le paddle et le joystick de la 2600 en un seul manche pour sa 7800... en vain.
 
Atari-ProLine 
Car à cette époque, bien que le joystick et le paddle étaient encore présents, suite aux tentatives d’innovations comme l’ont fait l’Intellivision, la Micro Vision et la Coleco Vision (peut-être toutes les 3 des visionnaires… elles portent bien leurs noms), on peut sentir qu’une « mutation » était doucement en train de se préparer.

Voir L'évolution des joypads  .

Et aussi L'évolution des joysticks, partie 2 .




Commenter cet article