Pad'actu

Publié le par Gamerdome

Article actu b
 ... et non pas d'actualité. S'il y a constamment des joypads et des joysticks qui sortent, rares sont ceux qui proposent quelque chose de réellement nouveau, tous les recenser est impossible et pas vraiment indispensable. Ici je parlerai des accessoires originaux sur consoles actuelles, mais aussi des consoles « récentes » en commençant par les 32 bits, en complément du dossier sur les Joypads et joysticks divers qui traite des oldies.



Les joypads/volants.

Les jeux de courses sont plus réalistes avec un volant, mais ça prends de la place et il faut le fixer quelque part pour en profiter pleinement. Plusieurs joypads proposant un compromis ont vu le jour.

Le premier fut le NeGcon de Namco en 1994, disponible avec Ridge Racer. Les parties gauche et droite du contrôleur sont reliées part un joint articulé, les moitiés peuvent donc pivoter et le joypad être litéralement tordu. C'est cette torsion qui fourni la commande de direction analogique. (Les boutons rouges et le trigger de gauche sont également analogiques, voir L'évolution des joypads  pour plus de détails).

neGcon

Namco negcon

Ensuite le JoGcon est sorti en 1998 avec Ridge Racer type 4, il dispose en son centre d'une molette analogique pour remplacer le volant (avec force feedback), tout en gardant la taille d'un pad classique.

jogcon

En 2007, le Speedster est, tout comme le NeGcon, divisé en deux parties mais les mouvements s'effectuent le long d'un axe longitudinal, afin de manoeuvré en écartant les parties gauches et droite. Il est compatible avec la PS2 et la PS3.
Controller Speedster
Speedster
     
 

 

Enfin en 2010 le HKS Racing Controller pour PS3 propose une molette ainsi que 2 boutons analogiques en formes de mini pédales de frein et d'accélérateur, pour bien doser ses actions. 

HKS racing controller 

 

img_4686.jpg 

 

 



Resident Evil Pad.

Les premiers Resident Evil possèdent une maniabilité, bien que pas mauvaise, un peu spéciale et pas très intuitive. Longtemps avant de la modifier dans resident Evil 4, Capcom a contracté Ascii (une grande marque de stick et pad) pour créer un joypad avec une position des touches différentes, adaptées au jeu, et avec leurs fonctions bien inscrites afin de faciliter la vie des joueurs.

 

resident evil pad 

Il possède une gâchette sur la poignée de droite qui en forme de crosse d'arme à feux pour plus de réalisme, ainsi qu'un turbo pour le tir automatique.

manette resident evil 

Le trigger "R1" passe en façade avec "ready" inscrit (pour se mettre en position de tir), le "carré" pour tirer devient la gâchette, "X" est bien stipulé comme touche "run" ou "dash" selon les éditions japonaise ou européenne, et les boutons pour le menu "arme, soin, gestion de objets,..." sont au centre avec les symboles "aller-retour" indiqués... Bref impossible de s'emmêler les pinceaux.

 


Wii Fit - 2008.

Non content de nous faire travailler les bras avec Wii Sports, Nintendo va muscler nos jambes et nos fessiers grâce à la Fit Board et le jeu wii Fit vendu avec.
Il s'agit d'une espèce de balance sur laquelle on se tient debout pour "jouer" à faire du yoga, du Hula Hoop, du ski,...
La planche est très sensible et permet de détecter exactement votre centre de gravité et de savoir sur quelle partie de quel pied il repose, grâce à une épreuve d'équilibre.

FitBoard

WiiFit Ski

Pour l'anecdote, sachez que 30 ans auparavant Amiga créa le Joyboard (pour Atari 2600) : une planche sur laquelle il faut se tenir debout pour participer à des épreuves de ski, yoga et équilibre... Il était bien moins au point techniquement et ne détectait que les 8 directions d'un joystick classique, mais la similitude est flagrante. (Voir le dossier Les périphériques Atari  pour plus de détails).

JoyBoard

Mogul Maniac

Toujours est-il que Nintendo continue sur sa lancée en proposant toujours plus de périphériques et, forcément, de gameplay divers et variés.


Nintendo DS - 2005.

Nintendo DS

L'écran tactile existe depuis longtemps, il est en général destiné à des applications non ludiques comme des organiseurs, les derniers GSM, ou les GPS par exemple. Il fut quand même détourné dans des petits jeux sur pocket-PC, est utilsé dans des bornes "arcade" avec des jeux très basique tel que le Majong, le jeu des différences ou le solitaire, on peut aussi citer les Touch Panel Games de Bandai, des jeux électroniques (LCD) avec écran tactile et ... stylet !

Touch Panel Games 

Même chose pour la Game.com, la console portable de Tiger.

Game.com

Mais avant la DS, les nombreuses possibilités n'avaient jamais été réellement exploitées. C'était sans compter sur Nintendo, qui n'a donc rien inventé, mais qui a su utiliser une technologie existante en proposant des jeux plus variés et mieux adaptés.

Touch Generations

Il y a des compilations de mini jeux, beaucoup de titres ludo-éducatifs, et autant de jeux "casual", très faciles d'accès où il suffit de toucher l'écran à l'endroit demandé pour jouer.
On trouve aussi des anciens jeux remis au goût du jour qui s'adaptent parfaitement, voir tir profit de cette nouvelle maniabilité, comme les puzzle-games par exemple, qui deviennent beaucoup plus intuitifs.
A ça s'ajoute des titres plus originaux, réfléchis exclusivement pour la console est ses possibilités de gameplay. Comme Trauma Center, dans lequel vous tenez le rôle d'un chirurgien et où votre stylet devient tour à tour scalpel, pince, seringue,... (le Dr Maboule puissance 1000).
Le dernier Zelda également, qui se joue intégralement au stylet et est très convainquant. Metroid prime Hunters aussi, qui propose ainsi une autre alternative aux fameux First Person Shooter .

NDS

En plus du Stylet, il y a aussi la Dragonne, une "bague" à placer au bout du pouce et qui permet en quelque sorte de remplacer un stick analogique dans Mario 64 par exemple.

DS

Grâce à sa simplicité d'utilisation et à son interaction directe avec ce qu'il se passe à l'écran, Nintendo réussi à naturaliser le gameplay pour les allergiques aux boutons, tout en proposant des expériences ludiques intéressantes aux joueurs confirmés.

 

 

Nintendo 3DS - Mars 2011

 

La nouvelle console portable de Nintendo, outre la 3D stéréoscopique, dispose de plusieurs moyen de contrôle : la classique croix de direction, l'écran tactile comme sur la première DS, d'un accéléromètre et d'un gyroscope, et enfin d'un stick analogique. Mais pour s'adapter à la taille de la console, celui-ci est devenu plat et glisse sur un même plan. (au contraire donc du stick, qui lui oscille autour d'un axe). Nintendo le nomme Slide Pad, ou encore Circle Pad.

 

Nintendo 3DS 

 

 

 



V-Smile.

V-Tech à pensé aux Gamers en herbe et propose des consoles utilisables dès le plus jeune âge. La première, la V-Smile (à partir de 3 ans), dispose d'un gros joystick avec 4 gros boutons colorés.

V-Smile.jpg
"Mon premier joystick..."

Ensuite vient la V-Smile Pro (à partir de 6 ans), elle est fournie avec un joypad qui nécessite plus de maîtrise des doigts.

V-Smile-Pro.jpg
"Mon premier joypad..."

Les deux comportent un système de pivot pour l'adapter aux gauchers... mais ce n'est peut-être pas une bonne idée puisque aucune vraie console ne dispose d'un tel accessoire. Malgré tout, ça reste un bon moyen de faire ses armes pour les enfants qui, plus tard, s'éclateront sûrement sur Playstation 5 et XBOX 1080°.


Steel Battalion.

Créer en 2002 par capcom pour la première XBOX, il coûte environ 250 euros et n'a été produit qu'en très peu d'exemplaires.
Avec 88 cm de long et 7 Kg, il s'agit du plus gros contrôleur existant. Il détient aussi le record du nombre de boutons : plus de 40 ! Avec deux palonniers, un levier, une molette, des commutateurs, des pédales,...

Steel-Battalion

Tout ça sert à diriger une simulation de Mecha : des robots de combat gigantesques. Tout a été pensé, tous les paramètres de votre engin sont à gérer : allumage, déplacement, vitesse, direction, armes, types de visée, vision nocturne, bouclier, carburant, fréquence radio, nettoyage des caméras, extincteur en cas de feu à l'intérieur du cockpit,... et si rien ne va plus : un bouton "eject" est présent (et protégé par un clapet en plastique !!!) A n'utilser qu'en dernier recours, mais si vous ne faites pas, vous mourez dans l'explosion de votre Mecha et le jeu efface toutes vos données. Il faut tout recommencer depuis le début, un vrai Game Over !

Steel Battalion

Un long apprentissage est nécessaire avant de maîtriser la bête, mais il paraît qu'une fois domptée, le plaisir est d'autant plus grand. A réserver aux fans.

Battalion Capcom 


 
 
The Glove – Reality Quest – PS1 & N64 – 1997.
J’aurais pu inclure “The Glove” dans Les détecteurs de mouvements , si je ne l’ai pas fait c’est qu’ici il n’y a aucun capteur, accéléromètre, gyromètre ou quoi que ce soit de ce style, ici tout est mécanique.
Le gant se fixe au poignet et, grâce à son bras articulé, il reconnaît les rotations et flexions de la main.
Donc exit la croix et le stick analogique, seul les boutons d’action sont présents et il faut les manipuler avec tous les doigts.
Il possède 3 modes : numérique, analogique et analogique simulé (utile pour les jeux qui demande de la précision mais qui n’utilise que la croix).

The Glove Reality Quest

Livré avec une courte vidéo d’instruction, il serait efficace après un temps d’adaptation. Au début il vaut mieux commencer par un jeu de course pour le faible nombre de commande, puis passer aux jeux d’action et enfin, ultime épreuve, les jeux de baston avec leurs combos… personnellement j’émets de gros doutes mais, n’ayant pas eu la chance de le tester, je m’abstiendrai.

The Glove PlayStation 



Nintendo iQue.

En 2003, et uniquement en chine, Nintendo a mis sur le marché une N64 avec quelques jeux inclus, et le tout tient dans une manette à brancher directement sur la TV. Sa forme est différente, fini le joypad à 3 branches de la N64, il s'inspire plutôt de celui de la Dreamcast. Plus étonnant : la forme de la croix est tout autre que celle de Nintendo, ou même de celles que l'on trouve sur n'importe quel joypad classique. Il s'agit de plus de 4 boutons concaves reliés.

iQue 



Les 3 branches du pad N64 n'étaient pas vraiment une bonne idée, d'autant plus que la croix était de moins en moins utilisée. C'est pour ça qu'à l'époque il y avait le Hori MiniPad comme alternative, le bouton Z est alors dédoublé en second trigger à gauche et à droite.

Hori Minipad N64 hori manette N64


SpaceOrb 360.

 


SpaceOrb 360 

Voici un véritable OVNI dans le monde des contrôleurs de jeux vidéo. Disponible en 1996 uniquement sur PC, ce n’est pas un joystick, ni un joypad, et ce n’est pas non plus un trackball comme ont pourrait le croire à première vue. Non, car tous ces périphériques sont des dispositifs de commandes en 2D, le SpaceOrb est un vrai « 3D Game controller ». Grâce à sa « Powersensor Ball », il permet 6 axes de mouvement : 3 de translation + 3 de rotation, et ce, sur 1024 niveaux de sensibilités !


space orb 360 
TX, TY et TZ pour les 3 axes de translation,
RX, RY et RZ pour les 3 axes de rotation.


Il est prévu plus particulièrement pour les FPS et permet avec un seul dispositif de commande (la balle), de faire autant qu’avec deux dispositifs classiques (clavier + souris ou doubles sticks analogiques).
N’ayant pas eu la chance de l’essayer, je ne peux me prononcer. Il paraît que, bien que déstabilisant au départ, après un temps d’adaptation le plaisir de jeu et la précision sont bien présents. Pourquoi n’a-t-il pas percé dans ce cas ? D’autres disent que se déplacer et viser avec un seul et même dispositif reste finalement trop confus. Une autre société, Ascii, a acheté la license de cette technologie pour tenter sa chance sur Playstation avec le Sphere 360, mais n’a pas eu plus de succès.

ascii sphere 360 psx 

Il aurait peut-être fallu développer des jeux spécifiques pour ces… joyball (?) afin de mieux exploiter leur potentiel.







Commenter cet article